Le contrôle technique automobile : ce qu’il faut savoir

La réglementation en matière de contrôle technique est stricte mais elle sert avant tout à assurer la sécurité du conducteur, de ses passagers et des autres usagers de la route.

Les voitures neuves doivent passer leur premier contrôle technique durant les 6 mois avant leur 4e année de mise en circulation. Ensuite, il faudra prendre rendez-vous chez un professionnel tous les 2 ans.

En cas de vente, votre contrôle technique doit être daté de moins de 6 mois avant d’être cédé à l’acquéreur.

Le contrôle technique automobile vise à vérifier plusieurs points de défaillance tels que le bon fonctionnement des feux, le système de freinage ou encore l’état d’usure des pneus …

Vous pouvez éviter la contre-visite en vérifiant vous-même quelques éléments, par exemple : bonne lisibilité de la plaque d’immatriculation, bon freinage, état des essuie-glaces et du pare-brise, bon fonctionnement de tous les feux ainsi que de l’éclairage du tableau de bord, ceintures de sécurité et ajustement de vos niveaux, … Vous pourrez ainsi juger, en quelques minutes, l’état de votre véhicule et faire le nécessaire auprès de votre garagiste.

Lors de votre rendez-vous avec un contrôleur, ce dernier va vérifier les 124 points de contrôle essentiels à plusieurs niveaux :

  • L’identification du véhicule
  • Tout ce qui est en lien avec vos freins
  • La direction
  • Les composants indispensables à une bonne visibilité
  • L’éclairage intérieur (tableau de bord) ou extérieur (feux)
  • Les pneus, roues, suspensions, …
  • L’état de votre carrosserie
  • Les divers équipements de sécurité (ceintures, airbag, roue de secours, …)
  • Les organes mécaniques
  • Le niveau de pollution de votre véhicule
Si malgré toutes ces vérifications votre véhicule doit faire l’objet d’une contre-visite, vous devez effectuer les réparations sous 2 mois sous peine de devoir repasser l’ensemble du contrôle technique.Parfois, le contrôleur laisse quelques commentaires sur des points minimes. Il est conseillé de réparer afin que ceux-là ne s’aggravent pas.

Si au contraire vous avez oublié de passer votre contrôle technique, sachez que la contravention s’élève à 135 €. En deux ans, il est courant d’oublier de prendre rendez-vous, n’hésitez pas à vous inscrire au service de rappel de votre centre.

Les prix sont fixés par les centres de contrôle technique et dépendent de plusieurs critères : le type de véhicule, le carburant et le type de visite (contrôle technique, contre-visite ou visite volontaire).
  • Les véhicules GPL : Si vous possédez ce type de véhicule, vérifiez que le centre est qualifié
  • 4x4, véhicules utilitaires et camping-cars : Vérifiez également que votre centre est en capacité d’accueillir votre véhicule en fonction de son gabarit
  • Voitures de collection : La validité du contrôle est de 5 ans pour ces véhicules.